Salomon Ellia

Retour

Harpiste et chanteur

Après des études de philosophie et de lettres classiques et un parcours d’enseignant, Salomon Ellia se consacre entièrement à la musique depuis 2007. Harpiste, chanteur et professeur de harpe depuis plus de dix ans à Caen, il tient, selon ses propres mots, à « faire résonner l’écho de ses origines sur ses cordes et par sa voix, mêlant les musiques juives séfarades au répertoire klezmer, où l’hébreu croise le ladino et le yiddish».
Après un premier album solo "Au fil des cordes..." entre musique celtique et répertoire des musique juives retraçant son cheminement, un deuxième album sort au sein du duo Shushan Hashalom, "Candle of Hope", qui aura la chance de voyager jusqu’à New York et se produit régulièrement en France et en Autriche. Teaser duo Shushan Hashalo ci-dessous:

https://www.youtube.com/watch?v=SsQ_5t5yv1Y0

Spectacles proposés:

"D'une corde à l'autre, les voix de la mémoire": L’histoire juive commence par des voix, des voix visibles, puisque « tout le peuple voyait les voix ». La voix est au centre de la tradition juive ; c’est donc à la fois ce qui est le plus intime, et aussi justement le lieu de la rencontre de l’autre de son épiphanie. Dans les chants sont inscrits toute une mémoire, des moments de vie et de partage ; chanter en hébreu, judéo-espagnol ou yiddish c’est donner la possibilité aux voix assassinées de résonner à nouveau, car chacun était une voix unique et irremplaçable avant d’être réduit à un numéro.
Salomon souhaite faire sien les mots de Katznelson dans le Chant du peuple juif assassiné « Prends ta harpe et chante » C’est bien cela la trans-mission : cette mission de transmettre.

"Palavrikas de amor": "Mots d'amour" est une immersion au cœur du répertoire séfarade. Transmis le plus souvent au sein des familles, il célèbre l’amour tout en clair obscur, parfois avec humour, parfois avec mélancolie et nostalgie d’une terre perdue. Ces chants et ces musiques aux influences turques, grecques mais aussi nourries de toutes les traditions des terres d’accueil des Juifs expulsés d’Espagne, seront principalement chantés en judéo-espagnol, sans pour autant exclure quelques escales en arabe, en turc ou en grec.

"Kon alegria i plazer": Salomon vous invite à cheminer au travers des chants qui célèbrent la joie, l’amour et la beauté, qui évoquent l’ivresse et les douceurs, comme un panier garni offert et partagé entre amis. Un répertoire aux parfums séfarades, rempli d’épices, de miel et toujours bien relevé comme les plats qui rythment le cycle festif de cette tradition.

Tout public
Durée : 1 heure environ
Un ou deux interprètes. Technicien à prévoir si sonorisé.